HAROLD FEINSTEIN

GTB_Harold-Feinstein_Portrait_Courtesy-Galerie-Thierry-Bigaignon.jpg

Né en 1931, Harold Feinstein débute la photographie en 1946, à l’âge de 15 ans. Sûr de sa vocation d'artiste, il quitte l’école à 16 ans. Dès l'année suivante, il est aux côtés de Sid Grossman le plus jeune membre de la Photo League. Harold Feinstein est également célèbre pour être le plus jeune photographe à avoir intégré la collection permanente du Museum of Modern Art (MOMA) de New York depuis qu'Edward Steichen fit l'acquisition de l'une de ses photographies en 1950 pour le compte du musée dont il est le conservateur. Figure montante de l’avant-garde new-yorkaise de la photographie de rue, sa première exposition importante a lieu en 1954 dans le cadre d’une exposition collective au Whitney Museum of American Art. Il aura sa première exposition personnelle l'année suivante à la Limelight Gallery, l'une des premières galeries entièrement consacrées à la photographie.Depuis, ses photographies ont fait l'objet de multiples expositions et font partie de prestigieuses collections privées et de collections permanentes de grands musées américains, tels que le Museum of Modern Art, l'International Center of Photography, le Museum of Photographic Arts, le New York City Museum, le Jewish Museum et encore une dizaine d'autres institutions. 
En 1952, Harold Feinstein est mobilisé dans l'infanterie pour servir en Corée et en profitera pour offrir un regard intime sur la vie quotidienne des jeunes conscrits, des camps d'entraînement aux lignes de front en passant par les villages locaux. À son retour de Corée, il s'établit au légendaire «Jazz Loft», à New York, où il rencontre le peintre David Young, les musiciens Hall Overton et Dick Carey, mais également et surtout le photographe W. Eugene Smith, avec qui il collaborera activement sur la maquette du fameux Pittsburg Project. Digne représentant de la «New York School of Photography», Harold Feinstein étend son œuvre sur près de six décennies, période pendant laquelle il dressera le portrait intime d’une Amérique exubérante et pleine de vitalité. Coney Island est son territoire de prédilection, et il pose un regard malicieux sur la vie de son New York natal. Toutefois, si ses clichés d'après-guerre peignant les réjouissances balnéaires sont les plus connus, ses photos de nus, de natures-mortes ou de la guerre de Corée témoignent de sa grande sensibilité.En 1998, Feinstein a ouvert la voie en tant que l'un des premiers photographes à utiliser un scanner comme appareil photo (une technique désormais appelée scanographie). À l'âge de 80 ans, il a reçu le Living Legend Award du Griffin Museum of Photography.