RALPH GIBSON

Né en 1939 aux États-Unis, Ralph Gibson est un maître de la photographie, connu pour avoir littéralement inventé un nouveau langage photographique dans les années 1970. Il offre un sens narratif à la contextualisation et à la juxtaposition surréaliste. Après avoir étudié la photographie lors de son passage dans la marine américaine, puis au San Francisco Art Institute, il commence sa carrière professionnelle en tant qu’assistant de Dorothea Lange, puis travaille auprès de Robert Frank à  la réalisation de deux films. Ralph Gibson a toujours été fasciné par les livres et le monde de l’édition. Depuis la publication en 1970 de son ouvrage intitulé The Somnambulist, son travail s’est constamment orienté vers la page imprimée. À ce jour, il a produit plus de 40 monographies. 
Ses photographies font partie des collections de plus de cent cinquante musées à travers le monde et ont fait l'objet de centaines d'expositions. Ralph Gibson a reçu des bourses du National Endowment for the Arts (1973, 1975, 1986), du Deutscher Akademischer Austauschdienst (D.A.A.D.) de Berlin (1977), du New York State Council of the Arts (C.A.P.S.) (1977) et de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation (1985). Le festival des Rencontres d'Arles a présenté son travail en 1975, 1976, 1977, 1979, 1989 et 1994. Son ouvrage Syntax a reçu le Prix du livre des Rencontres d'Arles en 1983. Il a été fait Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres (1986) et nommé Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres (2005) par le gouvernement français. Il a reçu la médaille d'excellence Leica (1988), le prix "150 Years of Photography" de la Photographic Society of Japan (1989), la Grande médaille de la Ville d'Arles (1994) et le Lucie Award pour l'ensemble de sa carrière (2008). Ralph Gibson a également reçu un premier doctorat honorifique en beaux-arts de l'Université du Maryland (1991) et un second de l'Ohio Wesleyan University (1998). Depuis près de 60 ans, il travaille exclusivement avec un appareil Leica. Ralph Gibson vit à New York et voyage fréquemment en Europe et au Brésil.


RALPH GIBSON • Vu, IMPRÉVU

GALERIE THIERRY BIGAIGNON
EXPOSITION : 17 MARS - 12 MAI 2018

Première mondiale : pour la première fois en 60 ans de carrière, Ralph Gibson revisite 15 de ses photographies les plus iconiques ... en musique !

 Ralph Gibson, "Vu, Imprévu"

Après avoir exposé en 2016 le travail tout récent, numérique, grand format et en couleur, du maître pourtant connu pour ses tirages argentiques noir et blanc, la Galerie Thierry Bigaignon a choisi cette fois de révéler à ses collectionneurs toujours plus nombreux, une autre facette de l’artiste légendaire : son talent méconnu pour la musique et sa maîtrise de la guitare. Génie de la photographie, reconnu notamment pour avoir inventé un nouveau langage photographique dans les années 70, Ralph Gibson verra sa virtuosité doublement mise à l’honneur pour la première fois de sa carrière.
L’exposition est l’occasion de revisiter quinze des photographies les plus iconiques de Ralph Gibson sous un angle unique. Choisis minutieusement par l’artiste américain et son galeriste, les clichés ont tous été pris entre 1968 et 1990. Chaque photographie, tirage argentique haut de gamme, s’accompagne d’une pièce musicale, spécialement composée, interprétée et enregistrée par l’artiste pour cette exposition.

Les oreilles n’ont pas de paupières !
Grâce aux longues heures qu’il a eu la chance de passer auprès de Ralph Gibson dans son atelier new- yorkais, Thierry Bigaignon a réalisé que la musique comptait pour l’artiste tout autant que la photographie et ce, depuis plus de 70 ans ! Pour Ralph Gibson : « La musique est un langage universel. Toute œuvre d’art s’efforce d’y ressembler. Fermez vos yeux et la photographie n’est plus qu’un souvenir abstrait. La musique, elle, ne peut être ignorée. Les oreilles n’ont pas de paupières ! ». Et Thierry Bigaignon d’ajouter : « Henri Cartier-Bresson disait que Photographier c'est mettre sur la même ligne de mire la tête, l'œil et le coeur. En adjoignant de la musique à ses photographies, Ralph poursuit cette ligne de mire pour atteindre l’âme ».

Des pièces de collection rares et innovantes !
Une attention toute particulière a été portée à l’objet lui-même qui sera exposé dès le 17 mars. Les tirages argentiques noir et blanc, bijoux d’orfèvrerie, sont édités chacun à 3 exemplaires. Ils sont proposés dans un format spécial et présentent au dos une partition écrite et signée de la main-même de l’artiste. Pour la première fois, chaque cadre, conçu spécialement pour la galerie, intègre une puce NFC (technologie sans contact) qui permet la lecture du morceau composé pour l’œuvre en streaming sur son smartphone. Pour Thierry Bigaignon : « Illustrer en musique ces magnifiques photographies constitue pour nous une nouvelle occasion de proposer des pièces de collection rares, sous un format dont le caractère innovant, nous l’espérons, ne manquera pas de faire date. C’est un cadeau que nous avons souhaité faire aux collectionneurs et à tous les amateurs de photographie qui suivent et admirent depuis des décennies l’œuvre immense de cet artiste de légende ».

  • 15 tirages argentiques originaux noir et blanc, signés et numérotés, accompagnés d’une partition manuscrite
  • Format unique (proche du 12x16 inches, environ 30x40 cm)
  • Édition spéciale de 3 exemplaires
  • Œuvre musicale intégrée au cadre sur puce NFC

RALPH GIBSON • LA TRILOGIE

PAVILLON POPULAIRE DE MONTPELLIER
EXPOSITION : 18 OCTOBRE 2017 - 8 JANVIER 2018

 Ralph Gibson, "La Trilogy"

Sous la direction de Gilles Mora, cette exposition présente, pour la première fois, l’ensemble des tirages de la Trilogie (près de 150 images), qui symbolise à elle-seule une étape nouvelle dans la photographie américaine et l’édition photographique.

Nombre de ces images sont devenues des icônes incontournables de la photographie contemporaine.

Les éditions Hazan publient à cette occasion la réédition des trois volumes de la Trilogie, réunis en un seul, dans le respect absolu de la maquette d’origine.


RALPH GIBSON • VERTICAL HORIZON

GALERIE THIERRY BIGAIGNON
EXPOSITION : 10 JUIN - 27 AOÛT 2016

A l’occasion de l’ouverture de la Galerie Thierry Bigaignon, Ralph Gibson présente une série inédite, « Vertical Horizon », loin de ses célèbres photographies en noir et blanc.

 Ralph Gibson, "Vertical Horizon"

Dix-sept ans après la rétrospective que lui a consacrée la Maison Européenne de la Photographie et cinq ans après sa dernière exposition à Paris, Ralph Gibson revient avec une sélection de douze photographies en couleur et totalement inédites. Connu avant tout pour ses clichés en noir et blanc contrastés, le célèbre photographe américain explore le champ de la couleur depuis l’arrivée du numérique.

À 77 ans, Ralph Gibson ne renonce pas à ce qui fait son identité de photographe. La nouvelle technologie prolonge intuitivement sa démarche entre abstraction et figuration. Plus que jamais, Ralph Gibson coupe au cordeau l’espace de sa photo et travaille sur les oppositions. De cette frontière entre lignes et volumes naît une tension forte, à l’intérieur-même du cadre, renforcée par le format « portrait ». Et Thierry Bigaignon d’ajouter « les images de Ralph Gibson que nous allons présenter sont de véritables oxymores visuels et c’est d’ailleurs de ce concept qu’est né le titre de l'exposition Vertical Horizon ».

Gilles Mora, historien et critique d’art et spécialiste de la photographie américaine, a eu l’occasion de voir en avant-première la série de Ralph Gibson et ne tarit pas d’éloge sur cet artiste à la vision singulière : « Ralph Gibson est sans nul doute le plus européen des photographes américains et parfait connaisseur de notre culture. Sa maîtrise dans la composition quasi graphique, voire abstraite, de l'image, ne l'a jamais mis à l'écart d'une sensualité qui est comme la marque de fabrique de ses photographies. Il est temps de redécouvrir Ralph Gibson. »

Cette exposition inaugurale revêt en outre un caractère hautement symbolique puisqu’elle a eu lieu 41 ans jour pour jour après que la Galerie Agathe Gaillard a elle-même exposé le travail de Ralph Gibson pour sa toute première exposition, le 10 juin 1975. Agathe Gaillard était d’ailleurs la marraine de cette exposition, événement majeur pour les collectionneurs, amateurs et passionnés de photographie.

  • 12 photographies grand format couleur (80x120cm)
  • Édition limitée à 8 exemplaires, signés, datées et numérotées