Matters that Matter

Tobi Wilkinson • GYUTO

EXPOSITION EXCEPTIONNELLE DU 5 JANVIER AU 2 FÉVRIER 2019
VERNISSAGE ET SIGNATURE DU LIVRE MARDI 8 JANVIER 2019, DE 17H À 20H

Nouvelle année, nouveau projet : la Galerie Thierry Bigaignon débutera 2019 avec un nouveau programme intitulé « Matters that matter » (des sujets qui comptent), à travers lequel elle invitera, de façon régulière, des artistes étrangers à exposer pour la première fois à Paris sur des sujets documentaires d’importance. C’est Tobi Wilkinson, photographe australienne, qui sera la première invitée et montrera son travail sur les moines Gyuto du Tibet.

Tobi Wilkinson, "Gyuto"

Neuf années de travail ont été nécessaires à Tobi Wilkinson pour parvenir à capturer ce qui émane du monastère de Gyuto, à décrire l’état d'esprit si particulier des moines qui y vivent. Le fait d’être à la fois une étrangère, une occidentale et une femme n’a pas empêché Tobi Wilkinson de s'immiscer dans leur monde avec un "regard neuf".

La photographe est fascinée par ces êtres humains capables de s'embarquer dans un tel voyage spirituel, et ses photographies illustrent combien l'apprentissage est long, intense et difficile. L’Ordre des moines Gyuto, fondé en 1475, est l'un des principaux collèges tantriques de la tradition gelug. La vie des moines ne consiste pas seulement à s'asseoir, chanter et méditer. Certains rituels sont répétitifs, monotones, mais ils sont indispensables à leur pratique spirituelle et sont inhérentes à la nature ésotérique des études qu’ils entreprennent.

« Guyto » est un recueil d'images pleines de compassion, de grâce et de poésie, qui montrent la contradiction entre l'impermanence de la vie et la continuité de la tradition - une tradition inchangée depuis 600 ans. « Quand j'ai découvert le travail de Tobi, j’ai été immédiatement emporté par l'élégance profonde de son regard. Le dévouement de Tobi à l’égard de ce projet se lit dans chaque image et le place en parfaite harmonie avec le mode de vie des moines. Pour cette première exposition « Matters that matter », j'ai voulu mettre en avant un thème important auquel chacun peut s'identifier : le dévouement », explique Thierry Bigaignon.

Tobi Wilkinson photographie depuis 15 ans. Ces dix dernières années, elle a consacré la majeure partie de son temps aux moines tibétains, dans leur monastère en Inde et dans son atelier à Sydney. Tobi Wilkinson a montré son travail lors d’expositions, de groupe ou personnelles, à Sydney, Melbourne et Florence depuis 2010. 

Ses photographies de la série "Gyuto" font l’objet d’un livre, préfacé par Sa Sainteté le Dalaï Lama, qui sera présenté lors du vernissage.