YANNIG HEDEL • midi et quart

EXPOSITION DU 8 SEPTEMBRE AU 10 NOVEMBRE 2018
VERNISSAGE PUBLIC : SAMEDI 8 SEPTEMBRE 2018, DE 14H À 19H

Arpenteur des villes, Yannig Hedel traque depuis 50 ans la course du temps sur l’architecture urbaine, jour après jour, saisons après saison, et nous offre une oeuvre d’une grande ampleur !

Pendant qu’autour de lui tout s’accélère, Yannig Hedel prend le temps. Et plus précisément, il photographie le temps, il en fixe le passage sur le paysage urbain qui l’entoure. Amoureux de l’architecture des années 30, le photographe arpente la ville, repère les ombres, capture le réel pour illustrer la course des saisons et la métamorphose des villes. 

Yannig Hedel, « Midi et quart »

Alors qu’il naît à Saint-Nazaire en 1948, c’est à Lyon que Yannig Hedel élit domicile à 22 ans. Il entame alors un parcours photographique qui le mènera au fil du temps à prélever dans la ville des formes géométriques variées, métamorphosant de simples pignons en pyramides, de banales cheminées en clepsydres monumentaux. 

Il bouleverse les codes, se joue des échelles. On ne sait plus à quelle distance se trouve l’objet photographié. Les jeux d’ombre et de lumière déroutent le spectateur et l’enveloppent d’un sentiment onirique prodigieusement silencieux. Frôlant l’abstraction, les prises de vue, toutes en nuances de gris, sont pourtant bien réelles. Qu’il arpente la ville ou qu’il se poste à la fenêtre de son appartement perché, ouvert aux quatre vents, Yannig Hedel poursuit sa quête acharnée pour notre plus grand émerveillement.

Et Thierry Bigaignon d’ajouter : « Yannig Hedel est un artiste hors norme. Il a bâti avec acharnement et rigueur 50 ans durant une oeuvre tout simplement remarquable. Témoin du temps, dompteur de lumières et tireur hors pair, il fait sans aucun doute partie des plus grands artistes. Je suis donc terriblement excité à l’idée de le faire (re)découvrir. »   

Depuis les années 80, Yannig Hedel a participé à une trentaine d’expositions personnelles et une quarantaine de festivals et d’expositions collectives dans toute l’Europe, mais aussi au Mexique ou encore au Japon. De grandes expositions rétrospectives ont eu lieu à Lyon, au musée de l'Elysée à Lausanne et au musée Réattu à Arles. Son oeuvre fait partie de nombreuses collections privées et publiques en France et à l’étranger.